Fonds de la ville

Image

Collections

As a link between the past and the future, our heritage collections constitute a living whole that is constantly being enriched. Carefully preserved and described, they are communicated to readers to satisfy their needs for study, leisure and research. A considerable amount of work has gone into the development of our collections, enabling us to share this common heritage with all publics.

The library of the City of Dieppe is certainly, by the quality of its collections, one of the major collections in Normandy. The city's rich past has encouraged successive donations which, added to a policy of regular acquisitions, have increased the valuable collections in the media library's reserve.

Actuellement, le fonds ancien et local regroupe les collections patrimoniales, soit environ 300 volumes de manuscrits, 2 incunables, 600 pièces d'autographes, 700 volumes de registres paroissiaux et d'état civil, une réserve d'environ 1000 imprimés précieux, un fonds général encyclopédique (XVIe au XIXe) de 30000 livres, 2500 documents iconographiques, 7000 livres et brochures locaux ou régionaux et 400 mètres linéaires d'archives (XIV au XXe siècle).

Il est probable que les incendies dus au bombardement de Dieppe en juillet 1694 aient détruits des manuscrits et des documents d'archives conservés à l'hôtel de ville et dans les communautés religieuses de la ville.

Parmi les pièces les plus remarquables, il faut signaler un missel manuscrit enluminé du XVe siècle (Mss 182) aux ais de bois, le journal des voyages des frères Parmentier, navigateurs envoyés par Jehan Ango aux Indes Orientales en 1529 (Mss 197), les «  Vues du Vieux Dieppe » (Mss 210), album d'aquarelles peintes vers 1855 par Amédée Féret et bien d'autres documents rares et précieux à découvrir.

Les grands axes de conservation des documents anciens de la médiathèque sont entre autres : le fonds Camille Saint-Saëns, les manuscrits d'histoire locale, les reliures anciennes armoriées et les livres anciens pour enfants.

 

 

 

Histoire de la bibliothèque

En 1782, l'imprimeur Jean-Baptiste Dubuc fonde un cabinet littéraire avec l'autorisation du maire et des échevins de la ville. Cependant, comme pour l'ensemble du territoire français, on assiste dans la première moitié du XIXe siècle à la création de la première bibliothèque de Dieppe (1827).

La bibliothèque est alors localisée dans une des grandes salles du collège fondée en 1614 par les Oratoriens, à l'emplacement de la maison de l'armateur Jehan Ango. Comme dans bien d'autres villes, les confiscations révolutionnaires forment le premier fonds de la bibliothèque. Les bibliothèques des couvents intéressent le Directoire du département qui délègue des officiers municipaux dieppois pour établir un inventaire de tous leurs livres. Les collections ayant appartenu aux Minimes, Capucins, Jésuites et Oratoriens trouvent donc place au collège après avoir été entreposées, dans un premier temps, dans les greniers de l'Hôtel de Ville.

En 1842 l'ensemble des collections est estimé à 5000 volumes, année durant laquelle la bibliothèque déménage vers le second étage de l'Hôtel de Ville, lui-même, situé depuis 1867 dans l'ancienne résidence des Jésuites.
La bibliothèque cohabite alors avec le musée jusqu'en 1923, date à laquelle ce dernier va occuper le château. Pendant cette période, le directeur de la bibliothèque est en même temps conservateur du musée.

La destruction de l'Hôtel de Ville en 1942 entraîne une période difficile pour la conservation des collections qui ne trouvent un écrin adéquat qu'en 1982 avec la création du Centre d'Action Culturelle Jean Renoir.

 

 

 

Consulter la collection